RussianFrance

MACHINE AUTOMATIQUE POUR LA FABRICATION D'ÉTRIERS
TOMI - 2010

MANUEL D'UTILISATION ET D'ENTRETIEN :

 

SOMMAIRE :

A. Domaine d'application
B. Description technique de la machine
C. Utilisation de la machine
D. Entretien de la machine
E. Sécurité de manipulation


 


A

DOMAINE D’APPLICATION

La machine est conçue pour la fabrication de tous les types d'étriers par un procédé de fabrication automatisé pour les besoins du génie civil.



B

DESCRIPTION TECHNIQUE DE LA MACHINE


La machine se compose de plusieurs unités de travail, qui sont interconnectées dans le sens opérationnel dans l'ordre suivant :

 

1. Treuil pour la mise en place de la bobine de matières premières
2. Partie principale de la machine avec les unités de travail suivantes :

2.1. Partie introductive
2.2. Pré-redressement
2.3. Dispositif de traction et de mesure
2.4. Inter-redresseur
2.5. Dispositif de pliage et de découpe
3. Ensemble de rangement

 

B.1 - Description des unités de travail


1. Treuil pour la mise en place de la bobine de matières premières

Le treuil est fait de structure en acier soudé avec un palier central, qui peut accueillir aussi un chargement asymétrique lors du chargement de la bobine, manuellement ou mécaniquement.



Le treuil est placé à l'avant de la machine à 3-6m, en fonction du chargement. Si le chargement est manuel, le treuil est écarté au maximum de la machine et placé directement par son pied sur le sol au niveau du pied de la machine. Si le chargement se fait mécaniquement, le treuil peut être rapproché plus près de la machine, mais il est nécessaire de le soulever un peu plus haut, afin que le déroulement du profil soit le plus proche de l’axe instantané de la machine. Cette hauteur est de 155 à 650 mm du sol.

Plusieurs ouvertures sont faites dans la base du treuil dans lesquelles sont placées des colonnes pour centrer la bobine, étant donné que les bobines sont de diamètres différents, alors les ouvertures sont agencées de manière à couvrir tous les diamètres de la bobine.

 

2. Partie principale de la machine

Le boîtier est fait de profils sur lesquels  qui sont placés les éléments de travail et les éléments accessoires de la machine.

 

1. L’ensemble d'introduction se compose d'une boîte dans laquelle sont placés les rouleaux qui empêchent la déviation horizontale et verticale du fil et le dirigent vers un ensemble de redressement. Sur ce chemin le fil traverse également une autre douille d'ouverture avant qu'il ne soit introduit entre les rouleaux d’insertion du fil. L’armature est introduite dans la machine par une paire de rouleaux dentés dont l'une est réglable et l'autre est fixée à l'arbre dans le réducteur électrique à moteur, au moyen duquel, par une commande manuelle, ou en appuyant sur les boutons, on effectue le déplacement, c’est-à-dire l’introduction du fil dans l’ensemble pour le redressement. Il est possible de déplacer les fils dans les deux directions (avant et arrière).



2. L’ensemble pour le pré-redressement  se compose de deux ensembles de rouleaux qui sont placés l’un par rapport à l’autre sous un angle, de sorte que le redressement s’effectue à deux niveaux, ce qui empêche la torsion du fil.

Les ensembles sont constitués de deux groupes de rouleaux : le groupe inférieur, stable et le groupe supérieur, réglable en fonction de l'épaisseur de l’armature, permettant de resserrer le fil afin qu’il puisse être redressé.



Les rouleaux sont faits avec deux canaux, ce qui signifie qu'ils ont une double durée de vie, c’est-à-dire, lorsqu’un un canal est usé il est simplement enlevé et tourné et fonctionne de l'autre côté. Le principe de base d’aplatissement est le passage du profil entre deux rangées de rouleaux rainurés placés en alternance. La rangée inférieure de rouleaux est stable et tient la direction du profil, et la rangée supérieure des rouleaux est verticalement mobile, et chaque rouleau séparément est mobile. Ce déplacement des rouleaux est effectué en raison de passage du profil de 4 à 10 / 12mm, et de l’aplatissement même des profils entre les rouleaux. La déformation du profil se fait sur le premier et le deuxième rouleau réglable, tandis que d'autres rouleaux effectuent seulement une pression douce sur le profil pour maintenir sa direction. Toutes ces actions sont réalisées de manière complétement identique sur le premier et le second ensemble de rouleaux ou dans les deux plans indépendamment. Tous les profils de 4-10 / 12mm sont alignés avec les mêmes rouleaux avec un pré-règlement des rouleaux en fonction du profil donné.

 

3.   Les ensembles pour la traction et la mesure sont situés sur le même support, même s’il s’agit en fait de deux ensembles différents. Les deux paires de rouleaux de traction sont placées de sorte qu’un ensemble tire le profil, et à travers le second ensemble les profils sont poussés. Les quatre rouleaux sont mutuellement édentés et entraînés par un moteur réducteur ou un servomoteur. Sa vitesse de travail est de 50m / min. Les engrenages et les arbres sont situés dans un boîtier séparé, qui est étanche et partiellement rempli d'huile, permettant un fonctionnement doux et stable de la machine. Les rouleaux comportent deux canaux, un pour un fil fin (4 - 6 mm) et un pour un fil épais (8 et 10/12 mm). La solution constructive permet un tournement simple et facile des rouleaux selon le profil du fil sur lequel on travaille sur la machine. La paire inférieure de rouleaux est stable, alors que la partie supérieure est réglable, permettant que les fils de différentes épaisseurs soient tirés et serrés. Le resserrement se fait à l'aide de vis dont l'une, pour le serrage rugueux, est vissée sur le boîtier dans lequel se trouvent des ressorts pour l’amortissement, et l'autre pour un réglage fin, laquelle fait une pression directe sur ces ressorts. L'amortissement doit être fourni pour qu'il n'y ait pas de choc lors de la rencontre avec l’armature déformée provenant de la bobine. Dans le réducteur est versé 3l d’huile SAE90  pour permettre à la lubrification de l'engrenage.

 

Le dispositif de mesure est constitué d'une paire de rouleaux, la paire intérieure qui est fixe et la paire supérieure, celle qui effectue la pression, dont le rôle est de serrer le fil, afin d'éviter son glissement et pour que la mesure soit exacte. Le rouleau de mesure est connecté au même arbre avec un dispositif pour donner une impulsion au processeur ou encodeur, qui transforme ces impulsions en millimètres, et les converties ensuite en centimètres définissant la longueur des profils.




Le principe de base de fonctionnement de ce mesurage est que la longueur prédéterminée du profil et la distance réelle parcourue sur le rouleau de mesure coïncident, alors le processeur donne la commande pour la coupe et l'action est répétée jusqu'au nombre de pièces prédéfini, après quoi la machine s’arrête et attend un nouveau programme.

 

4.   L’Inter-redresseur est situé entre le dispositif de mesure et le dispositif de pliage et la coupe et a un rôle de redresser davantage le fil qui est passé à travers l’ensemble de traction et l'ensemble de mesure afin d'obtenir la plug grande rectitude possible du fil avant son entrée dans la partie de travail de la machine. Il compose également des rouleaux stables et réglables, dont le rôle est décrit précédemment.




5.    Le dispositif de pliage et de la découpe est la partie de travail et la plus importante partie de la machine. Il est situé dans la même structure. Le pliage est fait en utilisant la plaque rotative qui est entraînée par un motoréducteur ou un servomoteur. La table de travail est reliée à l'engrenage par l'intermédiaire duquel le mouvement est transmis à partir de l'unité moteur-réducteur ou du servomoteur. À cet engrenage est connecté aussi l'engrenage sur lequel se trouve l’encodeur qui est utilisé pour mesurer l'angle de pliage. Sur la plaque rotative sont insérés des éléments pour le pliage, un petit rouleau sur l’essieu qui peut être déplacé en fonction de l'épaisseur du fil qui est plié. Sue la partie centrale, qui est fixe, est situé un élément à travers lequel la flexion est effectuée. Selon le type de l'étrier qui est fabriqué, lorsque le cycle de pliage est terminé, un signal électronique est envoyé à l'hydro-cylindre sur lequel est placée la lame qui découpe, alors l’étrier est découpé et le cycle se répète automatiquement jusqu'à ce que ne soit effectué le pliage du nombre total donné d'étriers. La lame de tranchage est fixée à l'essieu de l’hydro-cylindre et la lame stable est placée sur la partie fixe centrale et elle est facilement remplaçable en fonction du diamètre du fil. Pour chaque diamètre du fil est prévue une lame spéciale.



6.   L'agrégat d'entraînement est logé dans le bâti de la machine de sorte qu'il soit protégé contre les influences extérieures. L'unité d’entraînement est de conception standard avec un moteur électrique de 4 kW et une pompe appropriée directement couplé à l'arbre du moteur. Le réservoir d'huile a une capacité de 100 litres et est équipé d’accessoires suivants :

Soupape de sécurité avec régulateur de pression

Filtre à huile

Indicateur de niveau d'huile

Electrovanne pour entraîner le moteur hydraulique pour tracter

Electrovanne pour entraîner le moteur hydraulique pour le pliage

Electrovanne pour entraîner le piston pour découpage

L'agrégat est fortement fixé sur le support de la machine, et il est relié avec le moteur hydraulique et le piston pour découper avec des conduites en acier à haute pression.

 

7. Commande électrique

La console de commande avec le processeur est placée dans une armoire joliment formée qui est physiquement séparée de la machine, et facilement accessible à l'opérateur de la machine. Dans la console sont placées, à part le processeur, toutes les commandes de la machine, à savoir :

Boutons pour démarrer et arrêter la machine

Interrupteur avec serrure

Interrupteur pour la mise en service manuelle ou automatique de la machine

Boutons pour déplacer manuellement la machine en avant et en arrière

Boutons pour déplacer manuellement la lame en haut et en bas

Bouton de sécurité pour arrêter complètement toutes les unités

Clavier et l’écran tactile

Bouton pour démarrer le programme saisi

La console est mécaniquement fermée et scellée de sorte que la poussière produite pendant le fonctionnement de la machine ne puisse endommager le processeur. Elle est logée dans le même boîtier avec l’armoire électrique, elle est mécaniquement protégée contre les influences extérieures, et au niveau électrique elle est complètement mise à la terre.

Dans l'armoire se trouvent des éléments suivants :

Commutateur de fonctionnement

Protection bimétallique

Fusibles de phase

Interrupteur principal d'alimentation

Transformateur de 220 / 24V pour alimenter les lignes de commande et de l'électronique.

La connexion au réseau se fait via les bornes dans le placard.

 

  •  

C

UTILISATION DE LA MACHINE


Konstruktivnim rešenjem mašine svedene su na minimum sve opasnosti po rukovaoca, uz neka osnovna pravila pri radu, a to su:
• Mašine se ne uključuju u rad dok se sirovi profil ne uvede i stegne vučnim valjcima
• Potom se mašina uključuje u rad i rukovalac vizuelno prati rad, pa ako nešto nije u redu zaustavlja se rad mašine i otklanja smetnja.
• Sva podešavanja mašine vrše se u mirnom stanju mašine.
• Promene režima rada vrši se po zaustavljanju mašine.

Električni uređaji koji su ugrađeni u mašinu nisu zaštićeni od prskajućih voda , pa iz tog razloga mašina ne može da radi na otvorenom prostoru, odnosno za rad mašine mora da se obezbedi neprokišnjavajuća nastrešnica, kao minimum uslova za rad.
Mašina se postavlja na betonsku podlogu.
Montirana mašina se propisno uzemljuje i priključuje na mrežu pomoću kabla koji je za to predviđen a isporučuje se sa mašinom.
Mašina se pušta u rad uz kratku obuku rukovaoca i drugih zainteresovanih lica.

 

D

ENTRETIEN DE LA MACHINE

 

L'entretien de la machine sous-entend les opérations suivantes :
D1 - nettoyage
D2 - lubrification
D3 – remplacements de pièces d'usure et petits maintiens

D1.  Nettoyage

 

La fonction principale de cette machine la fabrication d’étriers à partir d'acier à béton, ce qui signifie qu’une grande quantité de poussière métallique est libérée, très nocive pour tous les mécanismes de la machine. Ce fait a été à la pointe lors de la conception d’une solution constructive pour cette machine, faisant la mise en place ultérieure d'un système pour l’aplatissement et la traction des profils à un angle de 10˚ pour que la plus grande partie de cette poussière métallique tombe naturellement. Malgré cette prévention une partie de cette poussière métallique tombe sur la machine et tous les mécanismes le long de la trajectoire du profil et entre les rouleaux.

Ayant à l’esprit tour ce qui précède, il est nécessaire de nettoyer quotidiennement tous les mécanismes qui retiennent la poussière. Ce nettoyage peut être fait manuellement, avec des brosses et chiffons, mais le meilleur nettoyage et fait par un aspirateur industriel.

D2.   Lubrification

 

D'une manière générale, il est nécessaire de lubrifier l'ensemble des joints coulissants de la machine.

1. Le palier et le faisceau d’engrenage de rouleaux de traction sont placés dans un boîtier scellé séparé rempli d'huile SAE 90 jusqu’au limiteur (bouchons) sur le boîtier. Le cycle de remplacement de cette huile est toutes les 2000-3000 heures de fonctionnement de la machine.

2. Le dispositif de découpe de profils est lubrifié avec la graisse toutes les 400 heures de travail de la machine. Il est lubrifié goutte à goutte avec de huile SAE 90 sur chaque joint coulissant si nécessaire toutes les 8 heures de fonctionnement.

3. Les vis de serrage des rouleaux sont lubrifiées à l’huile par goutte à goutte libre, si nécessaire toutes les 8 heures de travail.

 

L’information générale relative à la lubrification est qu’il ne faut pas laisser en place l’excès de graisse, mais il faut tout nettoyer avec soin pour éviter que de la poussière métallique colle sur ses endroits.

D3.  Remplacement des pièces d'usures et petits maintiens

 

Les pièces d’usure comprennent les rouleaux de traction, les rouleaux de mesure, les rouleaux d’aplatissement et les lames tranchantes. La consommation de ces éléments n’est pas égale et ils doivent être remplacés en fonction du degré d'usure, et non suivant une durée de vie estimée. Leur remplacement est simple, et peut être fait par l'opérateur de la machine.

Pour toutes les pièces d’usure et tous maintiens sérieux il faut s’adresser au fabricant.



E

SÉCURITÉ DE MANIPULATION

 

Grâce à la solution constructive de la machine les dangers pour l’opérateur sont réduits au minimum, avec quelques règles de base au travail, à savoir :

La machine ne doit pas démarrer avant que tout profil brut ne soit introduit et serré par les rouleaux de traction

Ensuite, la machine est mise ne service et l'opérateur suit visuellement le travail, et si quelque chose ne va pas il arrête la machine et élimine ce qui la dérange.

Tous les réglages de la machine sont effectués lorsque la machine est à l’arrêt.

Le changement du mode de fonctionnement se fait après l’arrêt de la machine.

Les appareils électriques qui sont insérés dans la machine ne sont pas protégés contre les éclaboussures d’eau, et pour cette raison la machine ne peut pas fonctionner dans un espace ouvert, donc pour le fonctionnement de la machine il faut prévoir un auvent qui ne fuit pas, comme conditions minimales de travail.

La machine est montée sur un support en béton.

La machine montée est correctement mise à la terre et connectée au réseau en utilisant un câble prévu à cet effet qui est fourni avec la machine.

La machine est mise en service après une brève formation des opérateurs et d'autres personnes intéressées.